Compte rendu des U12 - 14 mars 2015 - Beaune

Compte rendu de Bernard

 

Arrivée tardive au stade de Beaune, grâce à un chauffeur au sens de l'orientation approximatif ( pire que Florian). D'où une mise en route rapide et un échauffement sur les chapeaux de roue.
Pour ce tournoi, deux équipes étaient inscrites; celle dont je m'occupait avec Sauveur etait composée de Theo, Ewan, Leelou, Lillian, Dimitri,  Mattis, Enzo, Julien, Julien, Anthony, Chloe, Luc, Evan, Maxime et Evan blessé au talon que nous avons préféré préserver.
Premier match contre Chalon, comme d'hab, ai je envie de dire...... Tout juste chauds, les petits Tangos produisent l'essentiel du jeu, mais se heurtent à une belle formation de Chalon, bien en place défensivement,  très agressive, faisant mal physiquement sur chaque impact et se servant bien des ballons de récupération pour lancer des attaques saignantes qui transpercent notre defense beaucoup trop tendre voir apeurée.
C'est le  4 à 0 habituel qui sanctionne logiquement notre manque d'implication et d'engagement.
Beaucoup de fébrilité, manque d'inspiration en attaque, transmissions 9-10 laborieuses, beaucoup trop de gentillesse en défense,  l'attitude d'une équipe résignée qui avait perdu avant de jouer.
Bizarrement,  cette apathie s' est moins fait sentir au retour dans le fond du bus....
Du bord du terrain, la différence était évidente entre une équipe de Chalon orgueilleuse, intelligente et agressive et des Tangos tendres, résignés, gentils.
Le deuxième match contre Beaune fait ressortir le même manque d'agressivité,  mais notre supériorité technique fait la différence et c'est assez facilement que nous l'emportons sur des Beaunois tricheurs mais limités techniquement.
Le troisième et dernier match n'est qu'une formalité face à une équipe de Chaumont - Is - Langres qui cumulait tout ce qu'une équipe de Rugby peut avoir de pire: gamins inexpérimentés,  mauvais esprit, critiquant l'arbitrage, des vrais petits beaufs à venir. Et c'est là que nous nous exprimons le mieux, quand sevrés de ballons, les attaques fusent, la vitesse parle, les contacts sont rares et anecdotiques, la défense inutile.
Que faire pour régler ce problème affectif, pour qu'enfin ce groupe au potentiel énorme passe un palier psychologique qui les fera passer d'une bonne équipe à une grande équipe.
La seule solution est le travail, nous y arriverons. A mercredi, tout le monde.



24/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 143 autres membres