En route vers le "rugby des grands".

Un des grands chantiers de la FFR pour cette saison est l'elevation du niveau de jeu, comme toutes les saisons. A la difference que cette année une réforme importante a eu lieu pour les écoles de Rugby. Vous avez pu voir par exemple que les terrains sont plus grands, donnant ainsi plus d'espace aux joueurs dés les - de 7 pour s'exprimer, les temps de jeu autorisés ont été élevés ... et que des phases de jeu comme la mélée ou la touche ont été réintroduite dans la pratique à partir des - de 11 ans. Le but étant, qu'à terme de ce processus, on puisse jouer à XV à 15 ans. C'est pourquoi dans cette saison "charnière", les habitudes de nos écoles ont été en grande partie "chamboulées" ... moins de tournois pour le - de 15, apparition des CPS, et formation de plus en plus axée vers la sécurité.

Quelle est la position de l'USG dans cette dynamique?

Plus que jamais l'USG se veut un club moteur. Nous sommes notamment l'un des clubs ayant envoyé le plus d' éducateurs en formation cette année. Et nous allons continuer nos efforts envers les joueurs, particulierement pour les catégories ou les changements sont les plus importants.

Ainsi, Mercredi 03 Fevrier, nous allons avoir une intervention de Gregory Trottignon (Stade Dijonnais, Racing Club Chaloanis) avec les - de 15 qui interviendra lors de l'entrainement sur le secteur de la touche. Et nous n'excluons pas la future présence de joueurs comme Ben Noirot (RCD, Stade Dijonnais, US Dax, Biarritz Olympique, et Racing Club de France) ou Matthias Rolland (USG, Stade Dijonnais, Colomiers, Montauban, Castres Olympique) pour des autres interventions sur des phases comme la mélée.

De plus, nous avons inscrit les équipes de - de 11 à - de 15 au tournoi de Pomathios à Bourg en Bresse. Matthieu Tassin présente ce tournoi en ces termes : "Il a la particularité de regrouper essentiellements des équipes de niveau A.

Cela permet ainsi aux enfants de rencontrer des autres équipes et de voir ce qu'il se fait de mieux ailleurs.

L'autre conséquense, c'est qu'ils élèvent inconsciemment leur propre niveau de jeu pour rivaliser voir même mieux faire.

C'est que l'on s'attache à vouloir réaliser depuis le début de l'année, en espérant que cela fait que commencer."



28/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 144 autres membres